FFCO-Infos n°121

FFCO-Infos 121

Dossier : le basket à Nanterre

L’éditorial
Le titre de champion de France pour le basket de Nanterre ? Une superbe aventure, un exploit inégalé dans aucun sport collectif, une saga familiale, un événement local partagé qui a su séduire bien au-delà du territoire communal. Mais aussi et surtout, un vrai produit omnisports ! La preuve, s’il y en avait encore besoin, que le sport est un phénomène social total.

Pour comprendre sur quelles bases cette réussite s’est bâtie, nous avons souhaité donner la parole à un certain nombre d’acteurs majeurs du dossier.

Car rien n’aurait été possible sans la construction collective d’un projet omnisports. Ainsi, vous lirez les témoignages de Pierre NIEL et de Didier LOVERA racontant la fusion des sections basket de l’ESN et de la JSFN. Vous prendrez connaissance du travail réalisé à Nanterre autour de la charte du sport, véritable projet sportif local, et le rôle joué par l’OMEPS de Nanterre grâce au récit de deux de ses présidents, Marie Claude GAREL et de Jean Pierre GUILY.

Rien n’aurait été possible sans un projet au long cours : vous lirez le point de vue de Pierre POUYET, dirigeant de l’ESN-CASO volleyball qui fût la premier sport à bénéficier d’une convention de haut niveau.

Rien n’aurait été possible sans l’engagement de la collectivitéet sans les retours générés pour la ville ; le propos de Patrick JARRY, Maire de Nanterre, revient sur ce point.

Rien n’aurait été possible, bien sûr, sans les acteurs qui ont présidé à cette réussite. Nous vous offrons donc le point de vue du président de la JSFN basket, Jean DONNADIEU, le grand Monsieur du basket nanterrien. Et, bien sûr, sans les acteurs du terrain, entraineur, supporters. En avant première vous pourrez découvrir la photo de l’équipe de la saison qui s’ouvre et qui aura le bonheur de porter les couleurs de Nanterre dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, l’Euroleague.

Vous disposez aussi d’un maximum d’éléments : subventions, nombre de pratiquants, organisation locale, etc.

Le sport a été au rendez-vous des mutations de Nanterre. Mutations dans l’intégration généralisée des « diverses diversités »du territoire, par la place particulière de tous ces clubs locaux. Mutation urbaine, dans la résistance au tout-business de la Défense, avec la véritable charnière que va représenter l’Arena, à l’entrée de la ville. Mutations, pour la métropole, dans la prise en compte de la périphérie, avec l’auto-estime générée par notre basket. Oui, « Ici c’est… Nanterre ! »

Mais c’est aussi la conséquence d’une histoire, l’histoire du basket en France, l’histoire des clubs omnisports, l’histoire des relations entre clubs et fédérations affinitaires, histoire qui est au cœur de la création de notre FFCO. Les rapprochements locaux s’inscrivaient dans un contexte plus global où étaient posés les grands enjeux du sport et de son avenir : pour le pôle « humaniste », c’était aussi l’heure des rapprochements : assises Nationales du Sport (ANS), groupe des 17 (qui regroupait toutes les fédérations affinitaires, les acteurs de l’éducation populaire, des syndicats…). Toutes ces questions rebondissent aujourd’hui et, sous la responsabilité de Robert DENEL, un article interroge la gouvernance du sport aujourd’hui.

Nous avons donc voulu aller plus loin. Mieux comprendre. Passer les superlatifs pour tenter de partager, de faire partager, de mutualiser tous ces éléments, pour que le sport reste le sport, avec ses hauts et ses bas, avec tous les facteurs humains, avec les éléments économiques, avec cette farouche volonté d’exister localement ; de porter avec fierté l’identité de la banlieue de la métropole parisienne.

Gérard PEREAU-BEZOUILLE
Co-président de la FFCO
Premier adjoint de Nanterre