La classification des salariés

Question : Comment notre club doit-il définir le groupe de classification à l’embauche d’un salarié ?

Réponse de la FFCO : Lors de chaque embauche, l’employeur doit positionner, au moyen de la grille de classification de la CCN Sport, l’ensemble de ses salariés. Pour ce faire, il doit, en se basant sur les caractéristiques de l’emploi réellement occupé, apprécier le degré de responsabilité, d’autonomie et de technicité (le diplôme n’est pas par lui-même un critère classant). La qualification professionnelle est ainsi déterminée en fonction des compétences et aptitudes des salariés nécessaires pour occuper le poste.

Les trois critères prévus par la convention sont complémentaires, mais il n’existe pas un lien mécanique entre le niveau de responsabilité, par exemple, et la technicité. Ils se définissent de la manière suivante :

  • La responsabilité

La responsabilité consiste dans la capacité du salarié à prendre une décision sans avoir à en référer au préalable à une autorité supérieure. Il s’agit donc d’analyser la charge confiée au salarié par délégation de l’employeur sur un ou plusieurs domaines d’action pour laquelle il doit rendre compte et répondre de ses actes professionnels.

  • L’autonomie

Ce critère représente le degré d’initiative et de liberté d’action laissé au salarié par l’employeur dans la conduite de ses activités. L’autonomie se traduit donc en termes de niveaux de directive, de délégation et de contrôle. En effet, plus les instructions données sont précises, et plus les contrôles sont rapprochés moins le salarié sera autonome dans ses fonctions.

  • La technicité

Ce critère s’apprécie à partir de l’étendue et du niveau de connaissances requis, des qualifications et savoir-faire nécessaires dans l’exercice de l’emploi occupé. Ainsi, le degré de compétences nécessaires pour faire face à la complexité de l’emploi déterminera un échelon plus ou moins élevé de technicité.

Pour rappel, à chaque groupe de classification correspond un salaire minimum conventionnel à respecter (cf. Fiche FFCO n° 81).