L’activité physique en entreprise offerte aux salariés ne pourra plus être considérée comme un avantage en nature.

Cette mesure avait été annoncée dans le plan d’héritage de l’Etat pour les Jeux Olympiques et Paralympique de 2024, elle est rendue opérationnelle par une lettre de la Direction de la sécurité sociale (DSS) datée du 12 décembre 2019.

Autrement dit, une entreprise qui offre à ses salariés l’accès à un équipement sportif comme à des activités physiques avec un éducateur, n’aura plus à s’acquitter de charges sociales sur ces dépenses, soit la disparition des 54% de charges y étant associées. 

Très attendue par les employeurs, cette mesure va permettre de lever un frein et d’accélérer l’accès à la pratique sportive pour les salariés au sein de leur entreprise. 

Car il faut rappeler que l’immense majorité des employeurs est convaincue de l’effet bénéfique du sport en entreprise selon une étude portée en 2017 par le Ministère des Sports, le CNOSF, le MEDEF et l’Union Sport et Cycle.

La fédération française des clubs omnisports ne peut que saluer cette initiative qui devrait permettre aux clubs omnisports d’avoir un levier supplémentaire afin de négocier des offres de prestations de services sportifs aux entreprises. 

L’ACTIVITÉ-PHYSIQUE-EN-ENTREPRISE-OFFERTE-AUX-SALARIÉS