Le CNOSF dans la continuité

« In road to Paris 2024 » pourrait-on dire après la réélection de Denis Masséglia à la tête du CNOSF.

Cette « présidentielle » du sport français qui voyait pour la première fois Denis Masséglia, le sortant (président depuis 2009), être confronté à deux opposants Isabelle Lamour et David Douillet a donc débouché sur une victoire au 1er tour de celui-ci qui a été l’un des fondateurs du projet Paris 2024. Il s’agira de son dernier mandat à la tête de cette instance. Nul doute que cela a joué en sa faveur. Ce sera d’ailleurs son premier dossier en tant président réélu avec l’accueil de la délégation du CIO dès le 13 mai. 

Isabelle Lamour qui a un temps annoncé déposer un recours pour dénoncer la prise de parole de Denis Masseglia lors de l’assemblée générale ordinaire qui s’est déroulée avant le vote a finalement renoncé.

Résultats :

M. Masseglia, 69 ans : 556 voix

Isabelle Lamour, 52 ans : 385 voix

David Douillet, 48 ans : 54 voix