Le don par SMS, la modernité au service de l’engagement associatif

Jusqu’à présent inexistant en France, le don par SMS pourrait très prochainement devenir une réalité et offrir ainsi une opportunité supplémentaire de financement pour les structures associatives.

Ce système déjà adopté dans plus de 16 pays européens notamment, permet à l’abonné d’un opérateur de téléphonie mobile d’émettre un SMS en composant un numéro attribué à un organisme sans but lucratif, d’intérêt général, et par lequel il consent à accorder un don à l’association bénéficiant de l’opération. L’abonné autorise l’opérateur mobile à prélever sur son compte une somme correspondant au don accordé et qui s’ajoute à sa facture.

Le don par SMS peut constituer une source de financement complémentaire pour les associations sportives confrontées à une contraction budgétaire.

À titre d’exemple, en Grande Bretagne, en 2012, le secteur associatif a pu recueillir environs 66 millions d’euros.

Ce projet de loi porté par Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique, et soumis à consultation publique définit les conditions d’utilisation de ce nouveau dispositif.

Selon ce texte, le paiement par SMS serait possible à condition que la valeur de chaque opération de paiement isolé ne dépasse pas 50 euros et que la valeur cumulée des opérations de paiement, pour un même abonné, ne dépasse pas 300 euros par an.

L’objectif de ce dispositif est ainsi d’exploiter  l’omniprésence des smartphones dans notre quotidien, pour en faire bénéficier les associations à travers la réalisation d’actions d’intérêt général.

Ne manque plus que la consécration juridique de ce projet qui sera présenté prochainement en Conseil des ministres.