Le programme national nutrition santé (PNNS) lance un planificateur d’activités physiques 

Le Programme national nutrition santé (PNNS) est un plan de santé publique visant à améliorer l’état de santé de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition. Pour le PNNS, la nutrition s’entend comme l’équilibre entre les apports liés à l’alimentation et les dépenses occasionnées par l’activité physique.

Ce planificateur d’activités physiques a pour objectif la gestion de votre planning d’activité physique de la semaine (en y ajoutant vos activités physiques et celles que vous souhaiteriez faire) afin d’obtenir une synthèse de votre programme d’activité hebdomadaire téléchargeable (par catégorie d’activité et d’intensité). 

Ce petit outils est un moyen simple de se fixer des objectifs de lutte contre la sédentarité, réelle menace pour la santé (au même titre qu’une consommation de tabac et une alimentation non équilibrée). 

Planificateur d’activités physiques disponible en cliquant ici.  

Pour illustrer l’utilité de ce type d’initiative, un petit rappel concernant les risques liés à la sédentarité :

«La sédentarité, comme facteur de risque collectif, est passée devant le tabagisme car elle touche davantage de monde. Le fait d’être sédentaire augmente les facteurs de risque cardiovasculaires classiques, comme le surpoids, le diabète, l’hypertension artérielle, les dyslipidémies», poursuit le Pr Galinier. Fait inquiétant, «la jeune génération est à haut risque car le temps d’activité sportive a fortement régressé ces dernières années. Il y a davantage d’enfants qui ne font rien, la facilité étant d’allumer la télévision, un écran d’ordinateur et pire, de grignoter dans le même temps».

«Chacun d’entre nous a son avenir dans les mains (pour le tabac, l’alimentation) et dans les pieds, pour l’activité physique. Atteindre les niveaux d’activité physique recommandés est plus facile qu’on pourrait le croire car cette activité inclut tous les mouvements de la vie quotidienne, y compris ceux effectués lors des activités domestiques, de loisirs, de bricolage, de jardinage, de travail, etc. Le temps passé pour se rendre au travail doit être utilisé pour compenser le temps passé derrière les écrans. De même, se lever de sa chaise à raison de cinq minutes toutes les trente minutes pour se mettre debout ou marcher, est utile. Il est enfin possible de mixer différentes activités pour atteindre le niveau recommandé», rappelle le Pr Galinier.*

* Source : Article du Figaro Santé « La sédentarité, une menace silencieuse pour notre santé », par 

Figaro infographie

N’hésitez pas à communiquer et sensibiliser vos adhérents sur la question !