Lettre aux adhérents

Chers clubs adhérents,

Je voudrais tout d’abord saluer votre action en ces moments très difficiles pour relayer des informations, maintenir l’activité physique quand c’est possible, apporter votre soutien aux soignants. Notre site internet, notre newsletter s’est fait l’écho de ces bonnes pratiques. Nous avons cherché au maximum à vous aider, à rester à votre écoute et à votre service : maintien de l’activité de notre service juridique et des différents dispositifs, visio-conférences, appels par l’équipe des clubs isolés, échanges par mails…

Nous continuons par ailleurs de participer aux visio-conférences organisées par le CNOSF, les services et le cabinet de la Ministre, et nous relayons vers vous le maximum d’informations utiles.

Suite à plusieurs différents entre fédérations délégataires et affinitaires, le président du CNOSF tente, non sans difficultés, d’élaborer un code de bonne conduite entre les fédérations. La mission est quasiment impossible… Il s’agit de négocier un statuquo minimum sur lesquelles les fédérations délégataires pèsent de tout leur poids pour tenter de maintenir affiliation et licenciation obligatoire, voire d’empêcher les doubles affiliations. Mais la question n’est pas prise à l’endroit. L’échange nécessaire pourrait être fructueux s’il partait de la question de fond : le décalage durable qui se creuse entre la demande sportive des gens et les formes des réponses qui sont proposées par les institutions.

Un compromis a été amendé par les fédérations multisports et affinitaires. Denis MASSEGLIA, qui n’a pas réussi à obtenir d’avancées de la part des délégataires, a pris de son côté la décision de nommer un petit groupe. Des textes circulent. J’ai contribué à plusieurs reprises à l’échange pour défendre la volonté de nombre d’entre vous de vous affilier et de licencier vos adhérents librement, de continuer de développer la pratique de loisir, de santé, de découverte…, par la simple adhésion au club comme une possibilité. Plusieurs fédérations, y compris parmi le secteur omnisports et affinitaires, tentent d’empêcher leurs membres d’adhérer à d’autres fédérations, en particulier la nôtre… C’est inadmissible, les clubs, associations libres en droits et en devoirs, peuvent et doivent rejeter cette véritable inquisition.

Nous sommes interrogés par les services et le cabinet, au Ministère, pour apporter votre point de vue à propos du confinement, des manques à gagner, des conditions du déconfinement et de la suite. Vos retours, les questions que vous vous posez sont capitales pour que les réponses qui seront apportées soient au plus près de vos besoins, même si dans un premier temps il semble que les enjeux économiques du sport pro ou les questions posées par la filière économique des entreprises commerciales soient traitées comme prioritaires. Nous participons à plusieurs groupes de travail en ce sens et notre équipe est à votre disposition pour vous donner plus d’éléments : « Plan de relance – Offre associative », « mise en place un dispositif de mobilisation des associations dans les quartiers prioritaires de la ville » (en liaison avec le Ministère de la Ville)…

Nous participerons à la visioconférence, en présence de députés et de sénateurs, du club parlementaire sport, dont nous sommes membre, sur le thème : Les impacts de la crise sanitaire sur le monde sportif.

Un questionnaire du CNOSF a également été diffusé, plusieurs clubs nous ont fait remonter leur incompréhension sur l’impossibilité de le remplir au nom de la FFCO. Nous avons pointé au plus haut niveau de responsabilité cette approche très dogmatique. Une première réponse nous a été apportée (besoin d’une vue par discipline) mais elle n’est pas valide puisqu’il est possible de remplir le questionnaire au nom d’une fédération affinitaire. L’omnisports, partenaire à part entière, les clubs qui souhaitent s’en réclamer, doivent être pris en considération au même titre que les diverses disciplines. Nous ne pouvons donc que déplorer cette situation qui exclut de fait une partie des fédérations membres du CNOSF au moment où on évoque un code de bonne conduite !.

Sur le terrain, c’est pourtant bien le club omnisports qui gère au quotidien, dans la relation aux collectivités locales, les questions pratiques. Votre fédération, qui regroupe déjà le plus grand nombre de clubs omnisports de toutes origines, est partie prenante du mouvement sportif, dans la complémentarité de toutes les autres structures. Elle reste donc très attentive à la prise en compte à sa juste place de notre dimension et de ses apports spécifiques dans cette période de crise. Ce qui permet à ses adhérents -et plus largement à tous les clubs omnisports- d’avoir toute leur place pour faire entendre leur voix en complément de l’approche disciplinaire historique.

Grâce à vos remontées, nous pouvons donner des éléments précis, qui échappent parfois dans une vision purement disciplinaire. Merci donc de continuer à nous les communiquer.

Nous faisons enfin circuler, dès que nous avons confirmation de leur validité, par notre newsletter et par notre site internet, toutes les informations qui vous seront utiles pour gérer la crise, le déconfinement et, nous l’espérons tous, la reprise.

Nous restons donc mobilisés, à votre disposition et
nous vous remercions pour votre confiance.

Surtout, prenez soin de vous et de vos familles.

Pour toute l’équipe de la F.F. Clubs Omnisports
Gérard PERREAU-BEZOUILLE
Co-président