Matinale sport sur ordonnance et sport adapté à la MGEN

Fernand Escobar, Vice-Président, et Simon Pouts, chargé de Mission Sport-Santé, ont assisté pour la FF Clubs Omnisports mercredi 02 octobre à une matinale sur le sport sur ordonnance et le sport adapté organisée par la MGEN en présence de nombreux sportifs (Daniel Narcisse, Marie José Perrec, Jean Galfione, Lucas Mazur)

 

La MGEN, qui se définie elle-même comme une mutuelle du sport concentre sa  nouvelle stratégie sur le développement du sport-santé notamment à travers le rassemblement de plusieurs partenaires : La mutuelle des sportifs, le groupe vyv-harmonie et les maisons de sport-santé. De plus, la labellisation de la MGEN dans le cadre de la CCNS en fait un nouvel acteur référent dans le paysage sportif (en 2020 dans le cadre des dispositifs de complémentaire santé).

La stratégie de développement s’articule autour de trois axes :

  • Le centre de Riec sur Belon (Bretagne) : c’est un centre d’accueil de familles avec enfants handicapés (mental ou physique) leur permettant d’avoir des moments de vacances dans un cadre adapté. Ce centre s’est récemment ouvert à l’handisport avec du matériel sportif adapté.
  • Un travail sur la reconnaissance des vertus du sport dans le cas d’ALD (affection de longue durée) avec la volonté de proposer une offre de service liée à la prise en charge des ALD à travers l’activité physique.
  • La prévention par le sport à l’école (UNSS, USEP), auprès des séniors avec les clubs santé sénior et la prévention auprès des salariés (salles de sport, challenges sportifs internes…)

Intervention du Dr. Krzentowski et des sportifs haut-niveau

Favoriser les contextes favorables à une meilleure qualité de vie et notamment au travail ; c’est un des objectifs affiché lors de la matinale. Pour cela, la MGEN veut augmenter les prises en charges des activités physiques dans le cadre de la prévention primaire (prévenir l’apparition des ALD sur un public non-malade).

Dans le domaine du sport-santé, la MGEN a la volonté de valoriser le geste non-médicamenteux et donc l’activité physique, ce qui peut, dans certains cas, être plus efficace qu’un traitement médicamenteux comme l’a déjà reconnu par l’HAS (Haute Autorité de Santé). Malheureusement le recours à l’activité physique dans le cas des ALD n’est pas encore généralisé à tout le corps médical.

Un changement de norme est nécessaire afin d’avoir une prise en charge efficace. Il faut déléguer des responsables APA (Activité Physique Adaptée) sur la prise en charge des ALD mais également former des encadrants santé qui seront bien préparés face aux patients atteints de maladies longues.

En 2017 près de 11 millions de personnes étaient en ALD, soit 17% de la population.

Les projets de la MGEN sur le sport-santé s’adressent plus particulièrement aux entreprises à travers le développement d’actions :

  • Bilan santé poussé pour les salariés
  • Proposition de pratiques loisirs
  • Lutte contre la sédentarité

Cela passera par un programme construit sur 4 piliers : sensibilisation, échange, formation et accompagnement de projets.

Présentation mutuelle des sportifs

Récemment partenaire de la MGEN, elle revendique 2 millions d’assurés et 541 clubs identifiés pour le sport-santé.

Sa démarche auprès des patients en ALD consiste à établir un bilan de santé, l’individu est ensuite dirigé vers un éducateur APA puis vers un club où il sera pris en charge à valeur de 200€ sur 2 ans (sous réserve d’adhésion la deuxième année).

Présentation Vivoptim

La plateforme vivoptim est une start-up créée par la MGEN visant à maintenir les personnes dans une activité physique régulière et durable.

Leur volonté à moyen terme est de mettre en place un référent pour conseiller les encadrants santé.

Le coaching se fait sur les smartphones et tablettes à travers une application.

Durant cette matinée, il a été affiché que la MGEN souhaite passer d’un rôle soutien du sport-santé à celui d’opérateur à part entière.