Mémento n° 9 du club omnisports : les aides à l’emploi dans les structures sportives

Difficile d’être exhaustif et toujours d’actualité sur une synthèse des différents dispositifs d’emplois aidés. Les différents gouvernements qui se sont succédés ces dernières années ont en effet placé l’emploi au cœur de leurs préoccupations et ont doté leurs politiques de nombreux systèmes de subventions, déductions d’impôts, réductions de charges,… afin de mobiliser tous les acteurs économiques dans cette lutte pour l’emploi.

Et parmi les acteurs mobilisés, le milieu associatif est ciblé par l’ensemble des dispositifs. Il est évident nous direz-vous, que ce secteur a particulièrement besoin d’être accompagné dans ses financements n’étant pas, par nature, dans le recherche d’une rentabilité mais plus souvent tourné vers une sorte de « service public » qui ne dit pas son nom.

Le secteur associatif sportif est encore plus fortement ciblé notamment au travers des « emplois CNDS » sur lesquels nous reviendrons. Cette situation s’explique par le substantiel retard qu’a pris le sport dans sa professionnalisation par rapport à des domaines comme le médico-social ou l’éducatif. Rappelons que la Convention Collective Nationale du Sport n’a été signée qu’en 2006.

Exercice de style compliqué donc d’être pertinent dans la présentation de ces dispositifs. Cependant, bien que conscient qu’un travail de veille et de mise à jour régulière de ce mémento devra se faire, il nous a semblé judicieux à la Fédération Française des Clubs Omnisports, de permettre à nos dirigeants de posséder une photographie, à un instant T de toutes les dispositions nationales et de quelques exemples de déclinaisons régionales en faveur de l’aide à l’emploi.

Nous sommes effectivement lucides sur l’intérêt que revêtent les emplois aidés dans la professionnalisation de nos clubs. Notre présence régulière sur le terrain et les nombreuses interrogations de nos adhérents nous ont donc amené à faire un tour d’horizon de ces dispositifs.

Le club sportif et omnisports qui plus est, est bien souvent plus qu’un « faiseur de sports ». Il est généralement, sur son territoire, un acteur social, économique, du dynamisme local mais aussi un pourvoyeur d’emploi par la mutualisation des moyens. Gageons que l’État et les collectivités locales poursuivront leurs politiques d’aide à l’emploi dans les prochaines années entre autre pour maintenir cette activité. De nouveaux dispositifs verront peut-être le jour, spécifique aux jeunes, aux seniors, aux personnes en situation de handicap,… Mais une chose est sûre, le secteur associatif sera toujours un partenaire des politiques dans la lutte pour l’emploi et nous devrons continuer à vous accompagner pour vous permettre de saisir certaines opportunités, tout en anticipant bien sûr la pérennité de ces postes.

 

Pour tout renseignement ou toute information supplémentaire que vous souhaiteriez pour votre club, la FFCO est bien sûr à votre disposition.

Le commander.