Nouveau partenariat entre la FFCO et l’USCF pour l’omnisports

uscf ffco partenariat omisports

La Fédération Française des Clubs Omnisports et L’Union Sportive des Cheminots de France viennent de signer un protocole d’accord pour porter conjointement la dynamique omnisports au niveau national et apporter toujours plus de service à leurs clubs respectifs. Forte de nos 500 adhérents pour la FFCO et 250 adhérents pour l’USCF, nous formons désormais une dynamique sportive considérable pour développer la pratique sportive sur l’ensemble du territoire national.

À partir d’un échanges de services (accès aux informations, formations de la FFCO…), d’une représentation au sein des différentes instances (Séminaire des présidents, Assemblée Générale…) et de communications communes, nos deux groupements entament une collaboration au service de leurs clubs, tant dans l’organisation de leur association que dans la mise en œuvre de leurs activités.

Cet accord démontre la capacité du mouvement sportif de dépasser les dynamiques de concurrence pour de se mettre en mouvement pour répondre aux enjeux de demain.

Pour en savoir plus, nous avons mené un interview croisé de Christophe Parel, président de l’USCF et de Gérard Péreau-Bazouille, président de la FFCO.

Mardi 21 janvier 2020, Gérard Péreau-Bazouille (à gauche) et Christophe Parel (à droite) ont signé officiellement la convention de partenariat entre la FFCO et l’USCF.

Omnisports : la Ffco et l’USCF viennent de signer un protocole d’accord, qu’elles ont été les étapes de son élaboration ?

Christophe Parel : depuis plusieurs années nos deux structures ont des contacts, des échanges, plusieurs clubs uscf engagés dans le sport “civil” sont déjà adhérents de la ffco. La raison d’être de l’uscf est d’organiser le sport à l’entreprise en lien direct avec les CASI et le Comité Central du Groupe Public Ferroviaire mais, dans le cadre d’un sport humaniste. Nous nous retrouvons sur un certain nombre de valeurs, la pratique féminine, le sport comme outil d’insertion, …

Gérard Péreau-Bazouille : LA FFCO est la seule fédération généraliste. Le GNCO a été constitué avec l’appui des fédérations affinitaires. Nous voulons le rassemblement sous des formes diverses de l’ensemble du mouvement omnisports qui est porteur de renouveau et d’avenir pour le sport. Avec l’UNCU, nous avons coorganisé plusieurs années l’Université Sportive d’été, nous avons eu un protocole d’accord. Le dispositif “Omnisports pour elles !” est à l’initiative de 10 femmes présidentes dont 3 ASPTT dont d’ailleurs certains dirigeants participent à nos journée d’études… Ici nous initions un processus original.

OmniSPORTS : précisément en quoi consiste ce protocole d’accord ?

CP : notre union devient adhérente à part entière de la FFCO et bénéficie de tous ses services et dispositifs. Nous pourrons également, pour le compte de nos clubs adhérents qui ne pratiquent qu’à l’intérieur de notre union sans inscription dans le mouvement fédéral classique, interroger les services juridiques de la fédération.

GPB : Plusieurs clubs d’origine USCF sont devenus, dans certaines villes à forte tradition cheminote, des structures ancrées dans la vie locale et dans le mouvement sportif “traditionnel”. Certains sont déjà adhérents à notre fédération, leurs dirigeants  y exercent parfois des responsabilités. Je pense notamment au Stade Sottevillais.  D’autres ne sont pas encore adhérents. L’USCF va les encourager à nous rejoindre, à apporter leurs expériences, à bénéficier de nos services et dispositifs, à s’intégrer dans nos structures décentralisées, ils bénéficieront également de l’assurance mandataires sociaux, de notre adhésion collective au cosmos et pourront déposer comme tous nos adhérents des projets dans le cadre des crédits ANS, participer à nos dispositifs.

OmniSPORTS : concrètement, comment est-ce mis en œuvre ?

CP : ça commence dès janvier 2020…

USCF : Nous invitons la FFCO à faire une première présentation lors du séminaire des présidents qui a été reporté au 1er Avril 2020 à Quiberon.

CP : Tous les dirigeants USCF et de ses clubs recevront dès janvier la newsletters régulière de la FFCO et les services de l’USCF travailleront avec ceux de la FFCO sur des sujets communs pour apporter un plus aux clubs cheminots

OmniSPORTS : en conclusion ?

GPB : quand on est d’accord sur les principes, sur le fond, sur les enjeux, il est toujours possible de construire des accords gagnant gagnant… Gagnant pour chacune de nos structures qui se trouvent ainsi renforcées, gagnant pour les clubs qui bénéficient d’un accompagnement qualifié, gagnant pour le sport qui souffre tellement de l’absence de transversalité, de lien aux territoires.

CP : Solidarité est un mot fort pour les cheminots, les sportives et les sportifs cheminots vont ainsi conforter leur solidarité avec d’autres sportifs et s’emparer de dispositifs porteurs d’innovation sociale, de progrès.