Retour sur la campagne CNDS/ANS 2019

Dès lors que l’ANS a proposé le 19 février aux fédérations de s’engager dans le dispositif expérimental relatif aux projets sportifs fédéraux (PSF), la FFCO s’est investie afin d’assurer l’instruction des crédits de ses structures. La FFCO a vu dans cette expérimentation la nécessité d’intégrer la seule fédération de clubs omnisports généraliste et non corporatiste dès la première année afin d’accompagner au mieux les projets portés par les clubs omnisports et décliner au plan territorial le plan de développement fédéral. Le 1er mars, la FFCO déposait un dossier présentant les orientations du projet fédéral, définissant le rôle de chacun et la procédure de traitement pour garantir des attributions équitables d’aide aux clubs, le 25 mars, la FFCO apprenait qu’elle était retenue.

A débuté après cette annonce, une structuration de campagne faite d’incertitudes, de calendrier non maîtrisé et  d’informations arrivant au fil des jours. Le plus important questionnement reposant sur la réaction des clubs face à ces modifications de traitement. Y allait-il y avoir plus de dossiers, moins de demandes, des territoires plus investis que d’autres, suffisamment d’information pour que chaque club puisse déposer un dossier. Les quelques mois entre ce 25 mars et le 23 juin date de fin de dépôt ont été en navigation à vue.

Nous avons reçu 130 dossiers comprenant 208 actions pour une dotation prévue de 631 900€. Ce volume d’actions déposées montre la place occupée par la transversalité au sein d’un club omnisports et son impact dans les territoires. Nous tenons à vous féliciter pour la richesse de vos projets et votre engagement vers l’Omnisports. Sandrine Rabaud, Conseillère Technique Nationale à la FFCO a géré l’ensemble des procédures en lien avec le bureau de la FFCO. L’instruction de chaque dossier a été réalisée par 3 personnes (2 chargées de mission de la FFCO et la CTN), des propositions ont été présentées au comité de validation. Celui-ci était lui composé des deux co présidents de la FFCO, un président de comité régional, un président de comité départemental, un élu de comité départemental. Chaque dossier a également été étudié par les présidents de comités régionaux afin d’émettre des avis au vu de leurs connaissances du territoire. La FFCO a instruit tous les dossiers déposés et fait des propositions via la commission d’étude auprès de l’ANS. C’est l’Agence nationale du Sport qui procède au paiement des subventions correspondantes.

l’enveloppe a été répartie par région au vu du nombre d’adhérents aux clubs de chaque territoire puis chaque enveloppe territoriale a ensuite été ventilée autour des 3 axes du projet fédéral définis en amont par le bureau de la FFCO. Les dossiers ont été étudiés selon ces 3 axes et les enveloppes dédiées. Une priorité a été donnée aux dossiers proposant des projets vers les publics non adhérents. Aucun barème n’a été construit, une étude qualitative des projets en lien avec les critères fixés par la fédération a été privilégiée.

Cette première année d’expérimentation dans laquelle nous nous sommes pleinement investis a permis de sanctuariser les financements attribués aux clubs de la FFCO sur des projets à caractère omnisports. Sans nous engager sur l’avenir (maintien de l’enveloppe, nombre de dossiers,…), nous avons souhaité maintenir, tant que nous le pouvions, une forte orientation de ceux-ci vers les clubs. L’expérience acquise nous permettra d’être encore plus pertinents dans l’approche de vos attentes

La FFCO communiquera sur les actions novatrices, expérimentales et impactant les territoires afin d’engager des échanges de pratique entre les clubs porteurs de projets. Nous proposerons régulièrement sur le site de la FFCO, sur la revue omniSPORTS ou dans la newsletter Infomnisports des focus sur les projets FFCO/ANS subventionnés

Un chargé de mission territoriale FFCO pourra être amené à prendre contact avec vous afin d’aborder ensemble votre projet. Ce sera l’occasion de définir les attentes et les besoins que vous pourriez faire émerger de ces projets et, dans quelle mesure, la FFCO pourrait vous accompagner.