Revue FFCO Infos n°129 – Avril 2015 FFCO

Le Pari(s) de 2024

Une nouvelle candidature de Paris, de la France, aux JO va être présentée pour 2024 par le CNOSF, en accord avec la ville organisatrice et l’Etat.
Les JO sont une grande fête omnisports universelle et les pistes de réflexion et de travail ouvertes par l’ouvrage « Après Londres, les JO, regards et perspectives », édité par notre fédération très en amont, fin 2013, restent au cœur du débat.

Des questions légitimes se posent :

  • Le mouvement olympique clame ses « valeurs » qui parfois datent un peu, qui ne prennent pas toujours en compte le mouvement du monde, qui sont souvent empreintes d’élitisme social, sportif, culturel. Comment réduire encore les décalages, souvent importants, entre ces idées et les besoins des gens, les pratiques, les résultats sur le terrain ?
  • Comment faire en sorte que les Jeux Olympiques, un des plus grands spectacles mondiaux, échappent à l’accaparement par les puissances d’argent qui règlent la vie du monde ?

Le sport est dans la société ; phénomène social total, il en porte, supporte, toutes les contradictions. Il peut aussi contribuer à « faire bouger ». L’omnisports, dans sa transversalité, dans son enracinement au local, est un lieu incontournable pour «penser le sport » dans sa globalité, pour prendre en compte, dans un souci « d’agir-ensemble » les « diverses diversités ». En ce sens, par exemple, avec nos nombreux clubs en Ile-de-France, nous serons particulièrement attentifs à ce que les JO contribuent à faire reculer la ségrégation territoriale et les inégalités qu’elle génère, à ce qu’ils irriguent bien l’ensemble de la métropole, pour fédérer, inclure, partager.

Nous serons aussi porteurs de tout ce qui peut contribuer à une participation active des clubs, des citoyens, des acteurs. A l’ordre du jour pour un PARIS 2024 réussi : transmettre l’énergie, le sens du projet d’un olympisme refondé, en mouvement, fabrique du futur, travailler des JO humains, dotés de moyens -l’Etat ne peut laisser les collectivités locales seules financer la part publique – mais non dispendieux, qui contribuent au développement de tous.

En bref, nous sommes disponibles pour construire des Jeux résolument solidaires, omnisports, démocratiques, populaires, participatifs, féministes, intergénérationnels, antiracistes, éducatifs, authentiquement nord/sud, durables écologiques, fraternels… représentatifs du « sport vivant », porteur de l’émancipation de chacun.

Gérard Perreau-Bezouille

Co-président de la FFCO

Au sommaire de ce numéro

  • Dossiers : JO Paris 2024
  • Actualités : fédérale et des comités, échos de club, portrait de l’AS Meudon et Trophées de l’Omnisports
  • Infos juridiques : brèves ministérielles, Infos des trésoriers, au J.O. et Questions / Réponses