Revue OmniSPORTS n°144 – Avril 2018

Une diminution de 50 % dans les crédits de fonctionnement du CNDS. Dans ce système, les CROS, les CDOS, les ligues vont être fortement impactés dans leur fonctionnement.

Ce sera normalement et heureusement moins le cas pour les clubs, habitués à bénéficier d’un montant de crédit modeste, même si le saupoudrage de ce financement d’État était toujours le bienvenu, notamment dans les petites structures.

En retour, les actions citoyennes menées par les clubs, telles celles de corriger les inégalités d’accès à la pratique sportive ou de mettre en place des actions de lutte contre les discriminations, pourraient être limitées faute de financement approprié.

C’est malgré tout une marque supplémentaire du peu de considération, qu’accorde le système étatique au fonctionnement du sport, qui pourtant dans les discours occupe une place de choix pour assurer le développement et la formation de notre jeunesse, pour apporter des solutions de vie en commun dans les quartiers difficiles ou pour animer la vie en milieu rural.

Assumant également le risque de baisse de subvention de la part des communes, des conseils régionaux et départementaux, associé à l’insuffisance d’installations sportives dans beaucoup de territoires, la vie du club sportif apparaît de plus en plus compliquée.

C’est en conséquence une période où il faut que le club réfléchisse à son modèle économique et mène les actions nécessaires pour le faire évoluer dans un sens propre à assurer sa pérennité.

La diversité de nos clubs, leurs spécificités de par leur taille et leur positionnement en milieu urbain ou rural déterminent des modèles économiques très différents.

La F.F. Clubs Omnisports, dans ses principes de rapprochement des clubs, de mise en commun de bonnes pratiques, de mutualisation de moyens est un acteur de cette réflexion d’adaptation du modèle économique d’un club à sa réalité territoriale.

La notion de modèle économique rend incontournable une réflexion sur les moyens financiers, dont dispose le club et surtout sur ceux dont il ne dispose pas.

L’évolution de la société, la digitalisation des pratiques, le développement des réseaux sociaux sont autant d’éléments immatériels, auxquels le club devra apporter une réponse.

Au sommaire de ce numéro

  • Dossiers : Le club, quel modèle économique ?, les actualités de l’UNCU
  • Actualités : Echos de clubs, nouvelles des comités, actualité fédérale, retour sur l’AG fédérale, les Trophées de l’omnisports et portrait de l’ES Caudacienne (94)
  • Infos juridiques : brèves ministérielles, Infos des trésoriers, au J.O., Questions / Réponse et Zoom sur « le prélèvement à la source (PAS) de l’impôt sur le revenu (IR) »