Colloque du 27 avril organisé par l’Assemblée des Départements de France

La FFCO, dans sa volonté de favoriser, promouvoir, informer et défendre les Clubs Omnisports a participé le mercredi 27 avril au colloque organisé par l’Association des Départements de France (ADF) portant sur « Les départements à l’heure de la réforme territoriale » et plus particulièrement sur les premières conséquences de l’application de la loi NOTRe du 7 août 2015.

Source: ADF

Source: ADF

Les quatre objectifs de cette loi étaient :

  • Le renforcement des responsabilités régionales
  • La rationalisation de l’organisation territoriale visant à faciliter le regroupement de collectivités
  • La garantie de la solidarité et de l’égalité entre les territoires
  • L’amélioration de la transparence et de la responsabilité financières des collectivités territoriales.

Au départ des discussions portant sur la loi NOTRe, les départements étaient amenés à être supprimés pour augmenter l’influence des intercommunalités et des métropoles dont le pouvoir a été renforcé par la loi MAPTAM en 2014.

Aujourd’hui bien que les nouvelles grandes régions aient été intronisées chefs de file de la politique économique et qu’elles soient devenues les interlocuteurs privilégiés par l’État pour bien nombre de politiques locales, l’attribution de certaines compétences reste floue et non répartie entre les collectivités à l’image du sport qui demeure une compétence partagée. Les différents acteurs de politiques publiques ne savent toujours  pas précisément ce qu’ils doivent faire pour le sport et il y’a parfois un trop grand écart entre ces nouvelles grandes régions et les intercommunalités voire les municipalités

Les départements demeurent  donc des interlocuteurs de proximité essentiels et sont nécessaires pour gérer des dispositifs liés par exemple à l’action sociale ou au développement des clubs sportifs.

De plus, les intercommunalités n’ont pas terminé de se structurer  et sont actuellement dans  l’impossibilité de financer  des projets d’ampleur comme la construction d’équipements sportifs par exemple.

En conclusion on peut dire que les départements sont pour l’instant irremplaçables tant que certaines zones d’incertitudes liées à la loi NOTRe ne seront pas résorbées.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations: Compte-rendu rédigé par l’ADF