Les orientations nationales du budget CNDS 2016

En ce mardi 1er décembre 2015 se sont réunis les membres du  Conseil d’administration du Centre national pour le développement du sport avec au programme l’adoption des orientations et du budget CNDS 2016.

Les orientations adoptées par le Conseil d’administration pour 2016 confirment l’accent mis par l’État sur la problématique de l’emploi avec une intensification du déploiement du plan gouvernemental  “Citoyens du Sport”.


La répartition des crédits budgétaires pour l’année 2016

Concernant  les directives budgétaires pour 2016 et l’officialisation de la répartition des 264 millions de crédit, la part territoriale (subventions aux clubs locaux accordées par les commissions territoriales) s’élèvera donc à 132,5 millions d’euros, un léger recul par rapport à 2015.

Les subventions d’équipements atteignent un montant de 40 millions d’euros  répartis de la sorte : 15 millions pour des équipements d’envergure nationale, 23 millions pour des équipements locaux “structurants” en territoires carencés et  2 millions pour les “mise en accessibilité des équipements sportifs”.

Le plan “Citoyens du sport” se composera d’une enveloppe estimée à 8,8 millions d’euros par le CNDS (contre 6,8 millions en 2015), dont 1,5 millions pour le dispositif “J’apprends à nager”, 6,3 millions pour financer 400 emplois dans des associations sportives des Quartiers Politique de la Ville, et un million pour les actions en faveur de la pratique féminine.

Le CNOSF (Comité national olympique et sportif français) touchera pour sa part 8 millions d’euros au titre de sa subvention de fonctionnement, de l’aide aux délégations olympiques Rio 2016 et pour la stratégie internationale des fédérations.

Par ailleurs, le Conseil d’administration du CNDS a acté l’attribution d’une dotation de 10 millions d’euros suite à un prélèvement exceptionnel sur la FDJ en faveur du GIP Paris 2024 correspondant au soutien de l’État à la candidature olympique de Paris.

L’éligibilité des salles multisports en zones rurales aux aides du centre

À la demande de l’Association nationale des élus en charge du sport, la décision a été validée de rendre éligibles aux aides du CNDS les salles multisports, notamment dans les territoires ruraux. Exclues du dispositif par une note du 6 mai 2015, ces salles multisports constituent dans les zones rurales, selon l’Andes, des équipements structurants et mutualisés favorisant la diversité des pratiques sportives.

Le ministre des Sports réintégrera donc les salles multisports en milieu rural dans les directives 2016.

 

Voix délibérative des élus locaux : ça avance

Enfin dernier dossier faisant l’objet d’intenses tractations, la question de la voix délibérative (et non plus consultative) pour les élus locaux au sein des commissions territoriales.

“Les discussions sont très avancées et le Ministère des Sports fait ce qu’il faut pour que cette demande de l’Andes soit prise en compte”, confie Béatrice Barbusse, présidente du CNDS.
Un projet de décret en ce sens est en cours d’examen.

En jeu à présent pour les structures omnisports, la question de la présentation des projets associatifs visant à accroître et améliorer l’offre sportive en direction de publics dits prioritaires (les jeunes en réinsertion, l’intégration des femmes, les habitants des quartiers de la politique de la ville, les personnes en situation de handicap,…) à laquelle la FFCO entend être partie prenante en accompagnant au plus près les clubs omnisports dans les démarches et relations avec les services déconcentrés du Ministère en charge des Sports.