La Ministre des Sports et les clubs omnisports se rencontrent

Lundi 1er Juillet, les co-présidents de la FF Clubs Omnisports Gérard Perreau-Bezouille et Patrick Baqué, et leur directeur Denis Lafoux, ont passé quelques heures au Ministère pour travailler avec le cabinet puis pour s’entretenir en privée avec Mme la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

Au-delà de la présentation du modèle omnisports et de la FFCO, plusieurs sujets communs étaient à l’ordre du jour. Cette rencontre a d’ailleurs, une nouvelle fois, fait apparaître la cohérence entre les actions des clubs omnisports et les politiques publiques portées par les différent(e)s Ministres des sports.

Parmi les enjeux portés actuellement par le Ministère, plusieurs thèmes peuvent ainsi être particulièrement bien menés par les clubs omnisports à l’image de tout ce qui va toucher au nouveaux modèles économiques, aux nouvelles pratiques et à l’approche familiale du sport, dernier sujet qui est d’ailleurs au cœur du projet de « licence sociale » du Ministère.  

L’un des dispositifs forts du Ministère tournant aussi autour des savoirs, la FFCO est sollicitée pour voir comment elle peut contribuer au développement du « savoir rouler » et du « savoir nager », la Ministre consacrant une enveloppe pour faciliter la mise en réseau des acteurs locaux et la formation des instructeurs d’aisance aquatique. Nos élus ont ainsi pu mettre en avant les nombreuses écoles multisports proposant des cycles d’activités et intégrant régulièrement des temps autour de la natation et des engins roulants. Un démarche de démultiplication de ces « EMS » (Ecole MultiSports) soutenue financièrement (notamment pour l’accès aux bassins) a été proposée à Mme Maracineanu par la FFCO.

Dans les points de discussions sont aussi apparus des thèmes comme les accueils collectifs de mineurs « sport » et le traitement des violences, particulièrement infantiles (dont le dispositif de la FFCO).

En parallèle, un appel a été lancé par la FFCO sur l’enveloppe Groupement d’Employeur et sa possible ouverture sur le soutien aux structurations des clubs omnisports qui sont de fait des groupements d’employeurs (ou un acteur unique qui regroupe des emplois). Le club omnisports étant souvent cité comme exemple dans la pérennisation et la structuration de l’emploi sportif notamment en zone rurale, il semblerait pertinent qu’il puisse bénéficier au même titre que les groupements d’employeurs d’un fond soutenant ces démarches.

Enfin, la FF Clubs Omnisports a aussi pu porter le sujet de l’obligation de licence. Une alerte a notamment été lancée sur la mise en œuvre par les fédérations délégataires de cette obligation à destination des clubs dans le nouveau cadre des financements ANS sur l’expérimentation.