Le mouvement sportif entre appel au secours et désappointement !

La crise du covid-19 est une crise sanitaire jamais vu au auparavant. Cette dernière n’épargne aucun milieu. Parmi tous ces secteurs, le monde du sport amateur français est en grande souffrance et n’a pas hésiter, la semaine dernière, a lancé un SOS au Président français Emmanuel Macron, avant son allocution de mercredi. Le Comité National Olympique et Sportif Français et les 95 fédérations sportives ayant demandé de l’aide au Président estiment être délaissés par le gouvernement français.

Avec un nouveau confinement annoncé par le président de la république ce mercredi 28 octobre 2020 de nombreux clubs de sports amateurs risquent d’avoir beaucoup de mal à se sortir la tête de l’eau en raison des restrictions et de conséquences économiques provoquées dans le milieu associatif.

Les Fédérations et le CNOSF trouvent que le sujet du sport amateur est « balayé  en 30 secondes » lors des réunions gouvernementale. Cela devient inadmissible pour certains et c’est notamment ce qui ressort de la réunion de “crise” organisée avec toutes les fédérations par le CNOSF en fin de semaine dernière. Depuis la reprise des activités le nombre de licenciés est en chute libre avec une réduction de 20 à 30% en moins selon les fédérations.

L’avenir devient de plus en plus incertain pour beaucoup de monde, les bénévoles se découragent face à toutes ces restrictions mises en place et les adhérents commencent à faire valoir un coût d’adhésion en décalage avec les activités réellement réalisées. Une autre question revient beaucoup, est-ce que cette crise va impacter les Jeux Olympique 2024 qui auront lieu, pour rappel, à Paris.

Face à cette situation, les clubs omnisports (ré)agissent comme le Toulouse UC qui a déposé un référé au tribunal administratif, le CMO Bagneux qui a écrit à Mme la Ministre, les clubs Girondins qui ont produit un communiqué commun ou encore le Paris UC présent dans les médias (Journal de France 2 du 31/10)

La Fédération Française des Clubs Omnisports témoigne de son soutien à ses clubs adhérents et mobilise toute son équipe pour les accompagner durant cette période, notamment au travers de webinaires (cf. lien inscription réservé aux clubs adhérents) mais aussi par de nouveaux rendez-vous pour préparer la relance.

la FFCO s’associe aussi à l’ensemble des dirigeants de clubs sportifs qui souffrent de cette situation, à tous les éducateurs dont les emplois sont fragilisés et tous les pratiquants privés de leurs activités. C’est pourquoi, certains webinaires régionaux seront ouverts plus largement que nos clubs adhérents et que la fédération reste à l’écoute des dirigeants non adhérents sur cette période.