Les marques et équipementiers sportifs produisent de plus en plus en France

Depuis maintenant plus de 10 ans, les pouvoirs publics encouragent la relocalisation des entreprises. Avec la crise sanitaire liée à la COVID-19, la fermeture des frontières et la pénurie de matières premières ont renforcé cet intérêt pour le retour à de la production française. La France a d’ailleurs mis en place des aides financières pour aider les entreprises qui ont notamment permis à certains acteurs sportifs comme Rossignol ou Le Coq Sportif de relocaliser une partie de leurs productions. Le gouvernement continue d’encourager ces pratiques notamment via le plan de relance économique France Relance lancé en 2020. Le but de cette aide est de permettre aux entreprises en relocalisation de s’ancrer dans une démarche écologique. Ce plan a permis notamment au Coq Sportif d’entreprendre l’extension de son site industriel français avec l’ajout de panneaux solaires.

Mais aujourd’hui encore, de nombreux freins à la relocalisation persistent comme le manque de diversité des produits fabriqués en France, le manque de main d’œuvre qualifiée dans certains secteurs ou encore le coût plus élevé pour les consommateurs.

Malgré tout, beaucoup d’entreprises restent séduites par la relocalisation pour différentes raisons :

  • Raccourcir les délais de livraison ;
  • Mieux répondre à la demande ;
  • Mieux gérer les commandes ;
  • Réduire la dépendance vis-à-vis des producteurs étrangers ;
  • Miser sur le haut-de-gamme et la qualité française ;
  • Être en accord avec ses valeurs et ses engagements.

Cependant, certaines entreprises souhaitent maintenir la production de certaines matières premières hors de la France. Par exemple, l’entreprise Rebond qui fabrique des ballons certifiés FairTraide avec des encres respectant des normes de sécurité et qui mise sur la complémentarité des chaines de production entre la France et le Pendjab, situé entre l’Inde et le Pakistan.

Même si la relocalisation des entreprises reste encore complexe, de belles réussites ouvrent la voie pour donner envie à d’autres de se lancer dans cette démarche.

Pour plus d’information sur le sujet, cliquez sur ce lien.