Portraits de clubs : le Club Alpin Français Anjou

Initialement l’œuvre de quelques individus fortunés, la pratique de la montagne s’est lentement démocratisée. Après la deuxième guerre mondiale, favorisée par l’augmentation du niveau de vie des Français, le début de la civilisation des loisirs et le développement des moyens de transports, la pratique de la montagne ou des activités y découlant, ont connues un essor considérable. La récente pratique de l’escalade citadine (indoor & outdoor) a été un facteur déterminant de l’augmentation des effectifs (235 clubs et plus de 90 000 adhérents) de la FFCAM (Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne), nouvelle désignation de ce que l’on désigne encore, et sûrement pour longtemps :”Le CAF.”.

Malgré son altitude modeste et l’éloignement des massifs montagneux, du fait de la présence de sites naturels d’escalade sur son territoire, l’ouest français n’est pas resté à la traîne. Après 1946, une section du club alpin français s’est créée à Nantes. Quelques Angevins “rando-alpinisto-skio-grimpeurs”, adhérents du club de Nantes, décident d’essaimer et de créer leur propre structure sur Angers. La revue du Club Alpin Français “La montagne et alpinisme” (revue de la Fédération des Clubs Alpins et de Montagne) n° 72 du mois d’avril 1969 nous informe de la naissance de la sous-section Angevine de la Section Nantaise du CAF. A l’origine, 80 membres composent cette sous-section présidée par Roger CHAUVIN, et que les permanences ont lieu le jeudi au siège social du club situé 9 rue du Mail à Angers.

Suite à une réunion d’Assemblée Générale, il est décidé que la sous-section Angevine prenne son autonomie par rapport au club de Nantes. Une demande de création de section est adressée, le 08 avril 1972 au siège social de CAF. Le nouveau club est alors présidé par Georges LEGER. Son siège social est situé 13 rue Baudrière, puis, plus tard, transféré rue St Jacques.

Sous l’impulsion des différents présidents et plus particulièrement grâce à la pugnacité de Luc BAHUAUD, l’attribution d’une salle d’escalade par la municipalité d’Angers en 1989 a vu les effectifs augmenter de façon significative. En 36 ans le caf Anjou est passé de 80 adhérents (1969) à 351 (2005), avec une pointe à 417 en 2003, juste avant qu’une cinquantaine d’amis Saumurois, de notre association, ne décident de leur autonomie et fondent leur propre club alpin.

Depuis sa prise d’indépendance, le club s’est affilié logiquement à la FFCAM mais également à la FF Clubs Omnisports, la FF Randonnée et la FF de la Montagne et de l’Escalade tout en étant agréé Jeunesse et Sports.

Le Club Alpin Anjou Aujourd’hui

Suite à l’Assemblée Générale du 13 février 2021, le club est co-présidé par Franck TRUMEAU et Olivier BREGEON.

Le caf Anjou c’est d’abord la salle d’escalade Georges Alloneau au 5 rue Guérin, qui est le siège social du club.
On y trouve une salle de bloc où on grimpe sans corde au dessus de tapis et une salle où là, c’est avec cordes et baudriers que l’on peut grimper sous l’œil vigilant d’une équipe d’encadrant.
Toute la surface, du sol au plafond, est tapissée de prises. On peut y grimper tous les jours et il est en projet d’ouvrir le dimanche.

La salle de bloc est de plus en plus prisée par les jeunes qui peuvent sans contrainte se livrer des défis. Il y a toujours une très bonne ambiance et chacun peut se faire plaisir à son niveau.

Il est bien évident qu’on est un peu à l’étroit et malheureusement, on ne peut pas pousser les murs.
Notre rêve serait de disposer d’une salle entièrement dédiée à cette discipline.
Une commission du Conseil d’Administration travaille sur ce projet.

Le club c’est aussi la rando avec une sortie tous les quinze jours et de nombreuses sorties sur un week-end ainsi que des séjours en montagne. Sancy sous la neige en raquettes ou tour du Mont Blanc.

La marche nordique est une discipline très appréciée des randonneurs qui se retrouvent trois fois la semaine autour d’Angers.

Une section compétition encadrée par Loïc Boutin, notre professionnel, qui participe aux sélections départementale, régionale et même nationale, grâce à notre pépite Maëlys Agrapart qui a été de nombreuses années sélectionnée dans l’équipe de France.

En bref, le CAF Anjou est un club dynamique qui a su se développer depuis plus de 30 ans et qui permet à ses adhérents de pratiquer dans un cadre agréable les sports de montagne dans une région qui en est pourtant éloignée.

Rejoignez notre site : Accueil, Club Alpin Français Anjou (ffcam.fr)
Club Alpin Anjou | Facebook