Revue OmniSPORTS n°158 – juin 2021

Un omnisports nouveau est en gestation

Les mutations vécues par les clubs omnisports sont nombreuses et variées.
En premier lieu, ils offrent à leurs sections, qui sont en relation directe avec leurs fédérations délégataires respectives et avec les fédérations affinitaires de leur choix, la mutualisation nécessaire à une activité sereine, organisée, structurée. C’est le cadre idéal pour satisfaire ceux qui veulent faire de la compétition, s’aguerrir dans des disciplines pointues.

Ensuite, ils diversifient de plus en plus les activités proposés aux populations du territoire en réponse à l’évolution en profondeur non seulement de la demande de pratique mais aussi du besoin de
s’engager, de « faire association ». Le nombre d’activités différentes, souvent à caractère multisport, de loisir, plus ludiques ou liées à la santé est croissant. La forme, le cadre de ces activités se diversifient.

De nouveaux clubs omnisports apparaissent, parfois éloignés dans leur structuration du traditionnel rassemblement de sections : autour d’une famille de sport, d’un équipement, orientés sur de nouvelles pratiques, dans un objectif d’insertion, pour dynamiser une zone rurale (ZRR)…

Les statuts juridiques se complexifient. Tous interviennent dans des animations et des activités à caractère social, en relation avec des politiques publiques et proposent un cadre rénové pour de nouveaux engagements.

Leur « personnalité » s’affirme, ils font communauté, s’intéressent de plus en plus à l’adhèrent dans l’évolution de son parcours : ils mettent en oeuvre la littératie physique.

Partenaires des collectivités, ils sont des acteurs incontournables de l’animation sportive et socio sportive, de la vie locale. Partie prenante du projet territorial, ils portent une ambition collective et sociale.

Cet omnisports nouveau très divers, pluriel – autant d’identités de clubs que d’identités de territoires-, dispose, avec la FFCO, de la « fédération de nouvelle génération », construite à partir de leurs demandes, réactive à leurs besoins, imaginative, dont ils ont besoin pour échanger, innover,
être solidaires, renouveler le sport dans le respect de ses héritages, en accord avec son temps, en proposant à chacun des pistes pour se projeter dans le futur. Dans ce cadre, le rapport du club et du pratiquant à la licence a changé, la FFCO l’a analysé et propose de faire bouger les lignes avec une licence omnisports loisirs.

Gérard Perreau-Bezouille
Président de la F.F. Clubs Omnisports

Au sommaire de ce numéro :

– Dossier : JO Tokyo – l’Omnisports et le haut niveau,
– Actualités : Vie fédérale, échos de clubs, nouvelles des comités,
– Portrait de l’AS Ambarès (33),
– Au Journal Officiel, Information des trésoriers, Échos de justice, Questions / réponses, Zoom sur le compte épargne temps