Les conditions de reprise des activités sportives à partir du 11 mai 2020

Dans un communiqué de presse du 30 avril faisant suite aux annonces du premier ministre à l’Assemblée nationale, Roxana Maracineanu, la ministre des sports, rappelle qu’il sera possible de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air à partir du 11 mai, dans le respect des règles de distanciation physique, dans les espaces ouverts autorisés et en fonction de la situation sanitaire de chaque territoire.

La reprise individuelle de l’activité sportive pour tous les français

Sur les recommandations du Haut Conseil de Santé Publique, la ministre des sports rappelle que la mise en oeuvre d’une distanciation physique spécifique entre les pratiquants est une condition indispensable à la pratique d’une activité physique. Le ministère précise que ces règles sont applicables à tous les français, y compris aux sportifs de haut niveau et professionnels. 

A cet égard, il est précisé que les activités physiques et sportives pourront se faire :

  • Sans limitation de durée de pratique ; 
  • Sans attestation ; 
  • Dans une limite de distance du domicile inférieure à 100 km ; 
  • En limitant les rassemblements à 10 personnes maximum ; 
  • En extérieur, sans bénéficier des vestiaires qui peuvent être mis à disposition pour les activités de plein air. 

Les critères de distanciation spécifiques entre les personnes pratiquant une activité physique et sportive sont les suivants : 

  • Une distance de 10 mètres minimum entre deux personnes pour les activités du vélo et du jogging ; 
  • Une distance physique suffisante d’environ 4m2 pour les activités de plein air (exemple : tennis, yoga, fitness). 

Par conséquent, à partir du 11 mai, tous les français, y compris les sportifs de haut niveau et professionnels, pourront pratiquer une activité physique et sportive individuelle en plein air. A l’inverse, les sports pratiqués dans des lieux couverts, les sports collectifs et les sports de contact demeureront interdits jusqu’à nouvel ordre. Le ministère des sports proposera une liste exhaustive des disciplines et sports concernés par cette interdiction provisoire dans un guide pratique en cours d’élaboration. 

S’agissant précisément des sportifs de haut niveau et professionnels, la ministre des sports énonce que la phase de réathlétisation devra s’inscrire dans une démarche progressive pour éviter les blessures et toute contamination, et selon un protocole médical et sanitaire précis élaboré par le ministère des sports avec les fédérations et ligues sportives sous l’autorité du ministère de la santé. 

Concernant les compétitions, le ministère des sports annonce qu’aucune compétition sportive ne pourra avoir lieu avant le mois d’août, y compris à huit clos. En outre, les manifestations sportives rassemblant plus de 5 000 personnes sur un même lieu ne pourront se tenir avant le mois de septembre. Autrement dit, l’organisation de compétitions pourrait éventuellement reprendre à partir du 1er août. 

Néanmoins, le Ministère a rappelé aux fédérations qu’il fallait faire preuve, dans un contexte de pré déconfinement, de beaucoup de prudence dans la communication des conditions de reprise de ses activités fédérales au risque d’être contredites par les mesures gouvernementales et locales. 

Ainsi, dans la mesure où une manifestation sportive se déroulerait devant moins de 5 000 personnes ou à huit clos, cette dernière pourrait être organisée dès le 1er août, dès lors qu’elle aurait obtenu l’autorisation de la Préfecture sous réserve que les conditions sanitaires et matérielles soient réunies.

Pour plus d’informations concernant les mesures que peuvent prendre les fédérations dans le cadre de la reprise de leur activité, veuillez consulter l’article sur les précautions à prendre pour la reprise du travail.