Revue OmniSPORTS n°149 – Avril 2019

MOBILISER LES CLUBS, RESSOURCES DE PROXIMITÉ

Nous nous félicitons que quatre femmes aient été retenues pour représenter le secteur multisports, scolaire et universitaire au sein du conseil d’administration de l’agence nationale du sport. Ce signe fort, au moment où nous contribuions au succès de l’appel et du colloque « Omnisports pour elles! », n’est pas une caution, bien sûr, mais doit ouvrir d’autres avancées dans ce domaine difficile. Bon courage et bon travail à elles.

Mais ce qui peut apparaître comme une « victoire » dans le pouvoir de décision sur la gestion des financements ne peut-il pas aussi correspondre à une nouvelle étape dans le désengagement d‘un Etat acteur à un moment où pourtant il y a besoin de politiques publiques, de service public pour faire vivre cette belle idée que « le sport est un droit » ?

Comment ne pas s’interroger quand :

dans tous les secteurs, l’Etat recherche économies et diminution de postes et à un moment où des crédits importants devront être mobilisés pour la préparation de nos athlètes et l’organisation des Jeux…

le mouvement sportif institué s’est trouvé, encore récemment (pétition), dans l’incapacité d’animer une réaction sur ces questions à la hauteur des enjeux.

La période marquée par une focalisation extrême, construite, orchestrée, organisée à tous niveaux, autour des représentations dans la nouvelle agence mise en place se termine. Collèges, nombre de sièges, occupants de ces sièges… ont été au centre des préoccupations pendant cette dernière séquence. De scénarios en scénarios, avec l’appui de consultants et d’études hâtives… la machine « gouvernance » a œuvré, non sans une certaine résistance « passive » devant l’unanimisme de façade puisque 20% des voix se sont prononcées contre les divers projets lors de l’AG du CNOSF.

Au moment où notre pays va accueillir les Jeux Olympiques, les questions posées à chaque niveau pour une régénération du sport, qui semblaient passées au second plan, vont revenir avec force. Quelle place pour les clubs de proximité, pour le sport « près de chez nous » dans ce dispositif, dans les parlements régionaux par exemple ?

Quelle place pour une visée omnisports, force de tout le sport, force de tous les sports, reconnue car terreau d’accueil privilégié des action transversales et sociétales en relation avec les nouveaux besoins sur les territoires ?

Il y a des ressources importantes dans une mise en mouvement collective de ces structures du bas, dans un renouveau ascendant, construit à partir de réalités de terrain similaires aux quelles ils sont tous confrontés. C’est à ce travail que veut participer la FFCO, dans la limite de ses possibilités et avec les outils qu’elle met à disposition. C’est avec cette volonté de mieux servir les clubs que notre fédération vient de candidater et d’être retenue par la nouvelle agence pour participer à l’expérimentation d’instruction des crédits CNDS 2019.

Au sommaire de ce numéro

  • Dossiers : Omnisports pour ELLES !
  • Actualités : Echos de clubs, nouvelles des comités, , actualité fédérale, portrait du club de DUNES à Marseille (13)
  • Infos juridiques : Au J.O., Infos des trésoriers, Echos de justice, Questions / Réponse et Zoom sur “L’AFDAS, nouvel OPCO de la branche Sport”