Comités des Pays de la Loire : Assemblées Générales et Conférence « Quel avenir pour le club omnisports dans la société ? »

Le Samedi 30 Avril dernier, les dirigeants des clubs omnisports des Pays de la Loire étaient convoqués aux Assemblées Générales des Comités Départementaux Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et du Comité Régional dans les locaux de l’Entente Sportive de Bonchamp (53).

Les clubs étaient invités par la même occasion à participer à la conférence « Quel avenir pour le club omnisports dans la société ? ».

Une vingtaine de dirigeants bénévoles ont répondus présents et ont pu échanger autour cette problématique, sujet qui interroge de plus en plus fréquemment les dirigeants associatifs : quelle place pour les clubs, quel rôle à jouer dans la société de demain ?

Pour animer ces questionnements, le comité régional a choisi de mettre en avant 4 points de vue différents.

Ghislain BOISARD, étudiant chercheur à l’Université d’Orléans, a d’abord présenté un récapitulatif de l’évolution du sport dans la société depuis les dernières décennies. Il a pu mettre en lumière le passage d’une pratique majoritairement encadrée par le milieu fédéral à une pratique libre, individualiste, accentuée encore avec la crise sanitaire. *lien source

Pascal PIGNÉ, adjoints aux sports de la commune de Bonchamp-lès-Laval, a exposé le travail réalisé par la collectivité avec les clubs locaux pour tenter de répondre à leurs besoins dans la limite de leurs moyens. Le système mis en place sur la commune avec une union de club rassemblée en une entité omnisports, l’ES Bonchamp, permet de faciliter les relations entre les élus et les bénévoles associatifs. Un travail apprécié des personnes présentes qui ont pu saluer la pertinence du modèle.

Le public a ensuite pu assister au témoignage de Patrick GENIN, dirigeant du club omnisports l’US Laval, qui a fait écho à la situation de leur propre association. Cette intervention poignante a permis de mettre à plat les craintes des clubs sur les demandes des organismes publics et des financeurs, et avec cette question ouverte : le club est-il la réponse à tous les maux de la société ? Ou autrement dit : le club doit-il investir toutes les problématiques sociétales pour survivre ?

Un aperçu réaliste pondéré par l’intervention en guise de conclusion de Sandrine RABAUD, Conseillère Technique Nationale de la FF Clubs Omnisports. Mme RABAUD a mis en avant plusieurs points : oui, la situation a évolué au sein des clubs, et, oui, on leur demande de s’investir sur des thématiques de plus en plus variées. Cela ne doit pas être un frein, mais plutôt un élan. Le club omnisports est une réponse possible face à ces difficultés : la transversalité de ses activités permet de répondre à de nombreux besoins. Même s’il ne peut pas s’investir sur tous les sujets, sa structuration lui donne la possibilité de construire des projets viables sur les thématiques qui le touche, tout en poursuivant son travail quotidien en lien avec les collectivités.

C’est dans cette idée que la FFCO a choisi de se lancer car l’objectif aujourd’hui est que chacun puisse pratiquer une activité physique tout au long de sa vie, quelques soient ses envies et ses capacités. Cela rentre dans la ligne mise en place par la fédération et son travail autour de la Littératie Physique.

Jean-Luc QUENIEUX, Président du comité remercie Pascal PIGNÉ, Adjoint aux sports de la ville de Bonchamp Alain HUTTER, Président de l’ESB, la commune de Bonchamp-lès-Laval pour leur accueil chaleureux dans des infrastructures de grandes qualités ; les intervenants qui ont apportés leur regard sur la problématique : Ghislain BOISARD, Patrick GENIN et Sandrine RABAUD ; les clubs présents lors de cette matinée pour leurs participations et les remarques pertinentes qu’ils ont pu apporter durant la conférence.