Revue OmniSPORTS n°159 – Septembre 2021

Une rentrée difficile : faire face

Les JOP Tokyo « 2020 », bien perturbés cependant par la pandémie, ont été l’occasion de vivre de bons moments. De beaux gestes de solidarité sportive. Des excès aussi. Des résultats en demi teinte pour notre équipe nationale, avec ces succès en sports collectifs (en oubliant la déception du football). Un huis clos bien gênant quand on pense que, par-delà les résultats, les JO sont la grande fête de l’omnisports. Quelle fête sans communion ?

Il y eut aussi cette triste polémique, par tweets et médias interposés, entre le ministre et plusieurs sportifs médaillés, autour de l’EPS et de sa relation aux résultats de haut niveau.

Une question reste centrale, celle des moyens : ceux accordés à l’EPS, socle de découverte et d’apprentissage, indispensable dans le cadre d’une éducation globale, mais aussi ceux accordés aux clubs, tout particulièrement aux clubs formateurs, lieux de détection, maillons intermédiaires déterminants mais souvent oubliés, en relai de l’école et
en amont des structures d’élite.

La rentrée pour ces clubs est difficile, comme elle ne l’a jamais été, avec les conséquences dramatiques de cette crise sanitaire à rebonds : essoufflement des bénévoles, crainte que les adhérents ne reviennent pas. A cela s’ajoute, l’application du pass sanitaire vis-à-vis des encadrants (qu’ils soient bénévoles ou salariés) et des adhérents. Les contrats des salariés qui ne veulent pas du pass sanitaire vont être suspendus, les clubs ont du mal à les remplacer. Il y a ceux qui ne veulent pas se faire vacciner et font des tests jusqu’au 15 octobre. Les clubs s’interrogent sur ce qu’il se passera quand les tests deviendront payants. Ils prennent les inscriptions des adhérents et craignent de se retrouver sans encadrants ensuite.

Une grosse problématique que vous affrontez concerne les moyens à mettre en oeuvre pour assurer ce contrôle (éducateurs ? bénévoles ? personnes recrutées, mais avec quels moyens financiers ?). Il y a la crainte que les contrôles soient un frein au retour des adhérents et principalement chez les adolescents (12 à 17 ans) qui vont devoir présenter leur pass sanitaire à compter du 30 septembre 2021.

Le pass sport est un dispositif favorable pour nos associations mais il reste des difficultés dans la mise en œuvre. Dans quelles proportions sera-t-il utilisé ?

Comme à son habitude la FFCO propose des solutions aux bénévoles ; avec un guide de rentrée, juridique certes, mais qui donne aussi aux clubs des pistes pour se réinventer en se tournant vers le sport santé, les nouvelles pratiques, le e-sport, le sport à la carte, des activités multisport… ; avec nos webinaires comme ceux organisés sur l’application du pass sanitaire et la gestion des contrats de travail ; avec la licence omnisports loisirs ; avec surtout l’accompagnement personnalisée par notre équipe, compétente et dévouée, que je tiens à remercier ici.

La solution ? rester solidaires, mutualiser les réponses, porter auprès des décideurs les questions qui se posent sur le terrain, se rassembler pour avancer, innover pour travailler cet après qui ne vient pas… c’est au programme du salon de l’omnisports des 14 et 15 octobre. Nous vous y attendons.

Gérard Perreau-Bezouille
Président de la F.F. Clubs Omnisport
s

Au sommaire de ce numéro :

– Dossier : Sport Santé : Un enjeu majeur,
– Actualités : Vie fédérale, échos de clubs, nouvelles des comités,
– Portrait de l’Association Sportive Rouen Université Club (33),
– Au Journal Officiel, Information des trésoriers, Échos de justice, Questions / réponses, Zoom sur l’APLD