Les clubs franciliens sont appelés à répondre à l’enquête de l’Institut régional de développement du sport !

L’Institut Régional de Développement du Sport lance une enquête sur le fonctionnement des clubs sportifs franciliens. Elle est disponible depuis le 5 mai que vous pouvez retrouver sur le lien suivant :

https://institutparisregion.limesurvey.net/341945

Nous vous invitions vivement à y répondre afin que les clubs omnisports soient représentés.

Il s’agit, suite à cette enquête de définir quelles sont les évolutions de l’offre de la pratique, quels sont les besoins et difficultés rencontrées par les clubs.

Comme pour sa première enquête sortie en 2012 et qui avait rassemblé près de 1 146 dont 59 omnisports/multisports, l’IRDS axe ses questionnements autour du bénévolat, de l’emplois sportifs et du modèle socio-économique des clubs. Pour rappel, les résultats de la première enquête étaient les suivants :

 Volet 1 : Bénévoles, Richesse des Clubs

Les activités sportives en club mobilisent un important encadrement, que ce soit dans l’administration, la gestion du club ou dans l’animation des activités sportives proprement dites : entraînement, accueil, organisation logistique et matérielle des compétitions… Ces fonctions sont majoritairement assurées par des personnes bénévoles qui offrent gratuitement leur temps et leurs compétences à l’association sportive 

Associations sportives représentent 16% du tissu francilien et sont le 1er secteur d’engagement bénévole (300 000 à 450 000 en IDF)

À noter, dans un club omnisports le nombre moyen de bénévoles est estimé à 105 pour 66 en temps réguliers.

Néanmoins, la professionnalisation est parfois un élément de sécurité pour les clubs qui souhaitent se développer et pérenniser leurs actions. Celle-ci a un coût, financé en grande partie par les acteurs publics et les adhérents. En période de raréfaction des financements publics, cette option est plus complexe à mettre en œuvre Ce qui amène à s’interroger sur les modèles socioéconomiques des clubs sportifs.

Volet 2 : modèles socioéconomiques

Les clubs omnisports ont en moyenne un budget de 392 000€.

À noter : plus il y a de salariés dans le club, plus la cotisation des adhérents est élevée. La cotisation des adhérents reste la 1ère ressource des clubs.

En matière d’aide financière, la subvention publique reste elle aussi le principal moyen pour soutenir les clubs. Toutefois, les associations sportives, comme le reste des associations, ont connu une évolution des modes de financements publics. Les ressources issues de la commande publique (AAP) représentent désormais 25 % du budget cumulé des associations, devant les subventions (24 %). Ce qui a provoqué une mise en concurrence des associations entres elles.

devant les subventions (24 %). Ce qui a provoqué une mise en concurrence des associations entres elles.

En conclusion, des résultats de cette enquête, qui date pour rappel de 2012. Les 3 principaux facteurs de fragilités des clubs étaient :

  • Baisse des subventions
  • Manque de créneaux pour accès aux équipements
  • Manque de bénévoles

Si vous souhaitez obtenir plus d’information sur la première enquête réalisée par l’IRDS, nous vous invitons à cliquer sur les liens suivants :

https://www.irds-idf.fr/nos-travaux/publications/les-benevoles-premiere-richesse-des-clubs/

https://www.irds-idf.fr/nos-travaux/publications/la-vie-des-associations-sportives-volet-2-une-pluralite-de-modeles-socioeconomiques/

Si vous souhaitez participez à l’enquête sachez que la plupart des questions peuvent être répondues avec des chiffres (et donc plus rapide à finaliser).

Cette enquête peut vous permettre de vous exprimer sur vos difficultés et vos besoins afin que les pouvoirs publics aient connaissances de la réalité de terrain et puissent agir en conséquence.