Thierry REY : “il n’y a pas de petites fédérations”

Gérard PERREAU-BEZOUILLE a rencontré le 14 avril Thierry REY, candidat à la présidence du CNOSF.

Thierry a présenté son riche parcours personnel, l’évolution des responsabilités qu’il a occupées, la vision du sport et de son devenir qu’il a développé dans son manifeste «Plaidoyer pour le sport »  adressé largementIl a fait part de sa volonté de travailler à une nouvelle ambition avec tous, dans l’échange, en prenant en compte la diversité des approches et des composantes… Pour lui, il n’y a pas de « petites » fédérations.

Gérard a présenté ce que tend à être le club omnisports d’aujourd’hui, dans l’agrégation d’une forme plus traditionnelle, l’espace des sections, et d’un périmètre plus transversal qui a pour vocation de prendre en compte un parcours sportif tout au long de la vie, dans le lien au territoire et aux besoins des populations.Il a rapidement évoqué l’évolution, tant quantitative que qualitative,  de la FF Clubs Omnisports, son action comme agent de développement de pratiques sportives non compétitives dans le cadre de dispositifs innovants permettant mutualisation des expériences et mise en avant des « bonnes pratiques ». Il a pointé la nécessaire prise en compte par le mouvement sportif des non licenciés et les associations non fédérées, avec une volonté d’ouverture et d’adaptation.

Ils sont convenus d’une poursuite des échanges.

A la fin de l‘entretien, Thierry Rey a sollicité Gérard Perreau-Bezouille pour qu’il lui fournisse, comme 4 autres présidents de fédérations, l’attestation nécessaire à la validité de sa candidature. Ce dernier a accepté volontiers cette proposition, dans la mesure où cela permettra à tous de continuer les débats et les échanges, sans préjuger des votes de chacun. Dans la même perspective, le Président de la FFCO vient également de signer la « lettre aux candidats » proposée par plusieurs présidents de fédérations.