Echos de justice : L’employeur peut utiliser comme preuve des éléments du profil LinkedIn d’un salarié

Dans un arrêt en date du 30 mars 2022 (n°20-21.665), la Cour de cassation prolonge le principe selon lequel un employeur peut utiliser, au soutien d’un licenciement disciplinaire, des éléments extraits du profil sur un réseau social au profil LinkedIn d’un salarié.

Cet espace est accessible exclusivement aux clubs adhérents qui doivent s’identifier. Vous pouvez adhérer à la Fédération Française des Clubs Omnisports dans l’onglet « La FFCO »